L’examen BNSSA

Des épreuves obligatoires

Pour être titulaire du BNSSA, les personnes intéressées doivent passer des examens sous forme d’épreuves obligatoires. La législation française par l’arrêté du 22 juin 2011 mentionne les spécificités des épreuves de l’examen ainsi que leurs déroulements communs à tous les candidats.

Critères de sélection

Par ailleurs, les candidats qui veulent concourir à l’examen du BNSSA doivent répondre à certains critères de sélection avant de passer les épreuves dont principalement être âgé de 18 ans au moins et être titulaire de l’attestation de compétences de secourisme appelée PSE1 ou Premier Secours en Equipe de niveau 1.

Cette loi stipule l’existence de quatre épreuves obligatoires qui sont :

  • La première épreuve est le parcours de sauvetage aquatique. Cette épreuve consiste à un parcours à la nage de 100 mètre qui doit être effectuée pour une durée minimum de 3 minutes. Cependant, l’épreuve doit suivre quelques règles dont principalement le port d’aucun matériel et des démarches spécifiques en termes de nage de dont 25 mètres en nage libre en surface, deux fois 25 mètres de nage libre mais à devant comprendre 15 mètres d’apnée chacun. Cette épreuve consiste également à une épreuve de plongeon canard pour chercher un mannequin située entre 1,80 et 3,70 mètres de profondeur et le ramener vers le bord situé à 25 mètres selon les règles des sauvetages.
  • La deuxième épreuve est le sauvetage avec palmes pour une durée de 4 minutes 20 secondes. Cette épreuve consiste à un parcours continu de 250 mètres. Cette fois le candidat doit utiliser des matériels comme les palmes, les masques et le tuba et il doit également suivre quelques règles concernant le déroulement de l’épreuve dont 200 mètres en nage libre, une épreuve de plongeon avec la récupération du mannequin la même profondeur que durant la première épreuve, qu’il doit remorquer sur 50 mètres.
  • La troisième épreuve est l’épreuve de secours à une vraie victime pendant laquelle le candidat sera évalué par un jury en fonction de ses prestations. Le candidat est habillé et ne porte pas de matériels. L’épreuve consiste à une simulation de détresse, située à 15 à 25 mètres du bord, effectuée par l’examinateur que le candidat doit sauver selon les règles du sauvetage.
  • La dernière épreuve est une épreuve écrite qui se présente sous forme de questionnaire à choix multiple composé de 40 questions concernant de nombreux sujets relatifs aux métiers de secouristes et de sauveteurs. Les sujets sont définis par l’arrêté du 22 juin 2011.