L’emploi avec un BNSSA

Le BNSSA, en quelques mots

Le BNSSA ou brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique est un brevet délivré par le ministère de l’intérieur français concernant le domaine de la sécurité et du sauvetage aquatique. Pour avoir le BNSSA, les titulaires doivent suivre une formation continue auprès des différents centres spécialisés, dont la durée varie de 8 mois à deux semaines en fonction de la catégorie de chaque personne et selon les organismes de formation.

Quel métier exercer ?

La personne titulaire du brevet est de ce fait qualifié de sauveteur aquatique et peut exercer la fonction de surveillant des piscines et des plages publiques ou privées, mais il peut également assister les maitres nageurs sauveteurs et les éducateurs sportifs des activités de la natation dans la surveillance. Le sauveteur aquatique titulaire du BNSSA peut de ce fait exercer dans différents postes de secours notamment les plages, les lacs, les bassins et les piscines de camping.

Après avoir réussi aux examens pour avoir le BNSSA le titulaire du diplôme doit avoir les compétences requises en termes de sauvetage qui lui permet d’exercer le métier de sauveteur aquatique notamment en termes de prévention et d’information des usagers sur la notion de risques et des conduites à suivre. Il doit également bien surveiller la zone de baignade et faire les interventions adéquates et efficace et termes de sauvetages en cas d’accident et de noyades survenus dans son zone d’intervention.

Comment trouver du travail ?

Les personnes titulaires du BNSSA peuvent trouver facilement du travail comme sauveteur saisonnier ou sauveteur permanent auprès des piscines privées. Pour trouver du travail, ces personnes peuvent avoir recours à différentes démarches, soit en faisant la démarche seul en prenant contact directement avec les organismes ou les entreprises susceptibles d’en avoir besoin ou en intégrant différents associations ou syndicats comme la Fédération des Maîtres Nageurs Sauveteurs qui cherchent le poste à leur place et s’occupe de leur placement ; et finalement certains organismes de formation comme la Croix-Rouge ou le Prépa-sport qui priorisent l’intégration des personnes qui ont effectuées la formation et les stages chez eux grâce à leur réseau de partenariat avec les grands groupes et les entreprises publiques et privées.